Copie de expo bounous marty.jpg

EXPOSITION "La que sabe"

du 22 mai au 6 juin 2021

Deux artistes se réunissent pour cette première exposition de la saison.

  • Laetitia MARTY : sculptures

 "J’aime cette terre brune, sa malléabilité, sa fragilité et rugosité. C’est ce que j’essaie de laisser intact dans mon travail final. Jusqu’à présent, je pars d’une émotion qui m’amène à une posture ou une composition. Chaque pièce est un morceau intime dans lequel je souhaite laisser une force particulière.

   Le corps humain est souvent la base de mes créations, je suis attirée par l’énergie qui s’en dégage, la beauté d’un corps humain, ses creux, ses volumes, sa particularité, l’histoire que l’on peut y lire...

   Se profilent désormais de nombreuses expérimentations et créations dans mon atelier..."

 

  • Gilles BOUNOUS : photographies

"J'essaye de me mettre à l'écoute de mon sujet, être le plus présent possible. Je laisse venir ce qui vient l'idée est de se fondre dans le décor, ne faire plus qu'un avec ce qui m'entoure, j'avance à pas mesurés, aux aguets, l'image apparaît alors, comme une évidence."

Expo gravures.jpg

EXPOSITION "Eau forte et eau douce"

du 8 au 27 juin 2021

Exposition gravures et peintures

  • Jean-Michel CAULAT, graveur eau-forte

Peintre décorateur, il travaille en décoration intérieure et pour le spectacle : cinéma, télévision et l'Opéra de Paris depuis 15 ans.

Il s'est formé au dessin et à la peinture dans les Ateliers de Sévigné et Montparnasse à Paris.

En 2000, il s'initie à la gravure aux Ateliers des Beaux Arts de Belleville avec le graveur MADA. Première exposition en 2004 au "Monte-Charge" à Paris.

  • Claire BOURGUIGNON, graveur

L'école Estienne à Paris , puis L'Afrique et enfin les Alpes de Haute Provence.

Claire Bourguignon s'intéresse à la technique de la Gravure depuis six ans . Initiée à l'atelier des Beaux-Arts de Digne-les- Bains par Daniel Rovalleto, la gravure lui permet d'exprimer ses états du moment en se laissant guider par ses rêves , son imaginaire , les gens qui l'entourent , sa vie...

  • Thierry FLEURET, graveur

Après une carrière de peintre-décorateur, Thierry se consacre exclusivement à la gravure. Lorsqu'il ne travaille pas dans son atelier de Manosque, c'est à l' école des Beaux Arts de Digne qu'il perfectionne sa connaissance de l'art de la gravure. Dialogue entre terre et eau, ses délicats paysages inspiré par les estampes japonaises et la peinture chinoise zen, composent un vaste carnet de voyage où souffle la nostalgie de la liberté, de toutes les libertés, pont imaginaire entre l'orient et l'occident.

  • Karin HERVIEU-BÜHLER, aquarelliste

Artiste peintre d'origine italo-germanique, elle est depuis plus de 25 ans une heureuse bas-alpine d'adoption. Après avoir expérimenté toutes sortes de techniques picturales, sa préférence se porte sur l'aquarelle, qui lui permet de s'exprimer tout en finesse et donne vie à la matière. Ses œuvres, comme autant de Kaléidoscopes vivants, se nourrissent de transparences, de couleur et de la vivifiante lumière de la Provence.

affiche Expo Mathias POISSON.jpg

EXPOSITION "L'épaisseur du présent"

du 3 au 28 juillet 2021

Mathias Poisson est un artiste en mouvement permanent. A travers la danse, la marche sensible, la cartographie, il traverse le monde alentour et cherche des formes de représentations inhabituelles pour exprimer le ressenti des espaces vécus. À partir d’expériences simples et toujours sur le terrain, il réalise des cartes, des guides touristiques, des partitions chorégraphiques et des performances en dérive où le public est invité à vivre de nouvelles aventures attentives.
Ses recherches graphiques et plastiques ont été présentées dans des centres d’art et des musées en France et à l’étranger (au FRAC et au Mucem à Marseille, au CAK à Kyoto, au Vog à Grenoble, Phakt à Rennes, à Depo Istanbul…).

"Au départ, il y a le désir d’arpenter le monde, de le découvrir comme il est, avec les imaginaires et les émotions qu'il me procure. Comment le présent de la marche m’habite ? Comment je m’organise pour le voir et le percevoir ? J’enquête, je lance des hypothèses. Mon corps reçoit le paysage et je lui renvoie des signes multiples et invisibles. Avec les mains j’attrape, je cueille des fruits, des feuilles et collecte des objets abandonnés.
Ensuite, il y a l’envie de partager cet état de présence, attentif, ralenti, incertain. De mes dérives je garde les traces que je traduis par des cartes sensibles dessinées avec des jus de plantes. Je dessine mes pérégrinations quotidiennes. Je reviens sur le présent de la mémoire. 
Je propose dans l’exposition L’épaisseur du présent à l’Eglise-Haute de Banon une série de cartes des pays de Banon et de Forcalquier tracées avec des encres végétales fabriquées sur le lieu même de mes promenades, d’objets, de récits de voyages initiatiques et de photographies floues."

Affiche Robin essai.jpg

EXPOSITION Éric ROBIN

du 1er au 21 août 2021

Eric Robin est initié à la peinture à l’âge de neuf ans, par son oncle, artiste peintre.
De cet environnement artistique, naîtront ses premières créations et expositions.

A partir de 1998, il élabore une œuvre abstraite habitée de transparence et de vibration. Cette œuvre est obtenue par la technique de l’oxydation de la feuille de cuivre (dorure à la feuille), qu’il perfectionne au fil des années.

En 2015, en complément des œuvres abstraites, il s’oriente vers d’autres recherches et expressions qui lui permettent de créer de nouvelles œuvres en trois dimensions : le papier froissé.
Chaque tableau de grand format, représente des dizaines de mètres de papier, soigneusement préparés et dorés à la feuille, oxydés, peints, découpés, pliés. Puis avec des gestes précis il froisse, colle en strates, créant ainsi une composition tout en relief, pleine de subtilité, dont les jeux d’ombre accentuent les contrastes et les fines nuances de transparence.

Aujourd’hui il expose en France et à l’étranger dans des galeries et des salons
d’art contemporain.​

Expo Matières à Rêves.jpg

EXPOSITION "Matières à rêves"

du 22 août au 25 septembre 2021

Trois artistes se réunissent pour cette dernière exposition de la saison.

  • François GRIGNON : bois

 Autodidacte et plasticien depuis 30 ans, il créé et conçoit des objets de décoration pour l'ameublement (meubles Grange) et de la table pour Hermes. François Grignon a conçu, il y a 15 ans, une nouvelle technique de marqueterie appelée "Compressence" : l'artiste fait apparaitre telle ou telle couche d'une superposition de placage de différentes couleurs et crée de véritables aquarelles de bois.

 

  • Pascal LEMOINE : verre

"Techniquement, mes objets sont coulés ou soufflés de verre. Emaillés et bien souvent engobés à chaud de porcelaine.

L'interaction entre la nature de ces matériaux, les échanges thermiques lors de leurs croisements et la poussée d'un souffle venant perturber l'ordre établi des surfaces, plus proches d'un minéral que d'un composé hyalin,  sont autant de facteurs liés à un processus faisant corps et indissociable de ma démarche."

  • Elisabeth LOESCH : papier

Elisabeth LOESCH crée des panneaux décoratifs en pièces uniques , abstraits et figuratifs. Elle travaille le mouvement et la matière. La diversité des papiers utilisés( papier vierge ou imprimés, ancien ou moderne) nécessite une recherche permanente où le toucher est le critère de sélection.

Les différentes façons de découper le papier ou de le déchirer, permettent d’obtenir les effets recherchés au niveau du rendu de la matière. 

lanternes jpeg.jpg